spacer spacer
spacer

 

Devenir pilote
 
 

Tout un chacun peut devenir pilote. Le plus étonnant est que les jeunes peuvent commencer à voler avant d'avoir l'âge de conduire !

 
Licence nationale OACI-PPL(A) ou licence restreinte RPPL(A) ?
 

Suite à l’introduction récente par la Suisse des normes européennes JAR-FCL régissant la formation des pilotes, une licence de pilote privé complète PPL(A) de validité internationale délivrée selon les normes OACI peut être obtenue dans notre école ; par la suite, dès un total de 75 heures de vol et un cours complémentaire, ce titre est convertible, sur demande expresse, en une licence européenne JAR, qui permet à son détenteur de piloter sans équivalence des avions immatriculés dans tous les pays européens JAR.

Parallèlement, l ‘OFAC a trouvé nécessaire de créer une licence restreinte de pilote privé et a modifié en conséquence, le 1er mai 2000, le règlement concernant les licences du personnel navigant (RPN) pour créer une licence RPPL(A), valable uniquement sur le territoire suisse, dans les espaces aériens E et G, D à certaines conditions, et sur des avions immatriculés en Suisse. Cette licence restreinte peut être étendue, dans une phase ultérieure, en licence de pilote privé PPL(A) selon JAR-FCL 1.125 pour autant que la formation complémentaire soit accomplie.

Les candidats envisageant une carrière professionnelle dans l’aviation sont priés de l’annoncer dès le début. Ainsi, leur formation de base sera dispensée conformément aux exigences  prescrites par le centre partenaire TWINAIR SA.
 

Voici les différents points importants avant de pouvoir s’envoler de ses propres ailes :

 
 
Exigences de l'OFAC :
 

L’Office Fédéral de l’Aviation Civile est responsable sur le plan national de la réglementation des licences, se basant sur les normes JAR (normes européennes).

  1. Etre âgé de 17 ans au moment de l’examen final
  2. Visite médicale auprès d’un médecin conseil agréé par l’OFAC
  3. Obtenir une carte d’élève, après satisfaction du point 2
  4. Un minimum d’heures de vol est exigé (45/PPL et 30/RPPL)
  5. Réussite de l’examen théorique et pratique
 
La Théorie
 

Les cours théoriques sont donnés durant la saison d’hiver, à Yverdon, par des moniteurs du club. Ils comportent les branches suivantes :

THEORIE

PPL

RPPL

010 Droit aérien

*

*

020 Connaissance générale des aéronefs

*

*

030 Préparation du vol et performances

*

*

040 Performances humaines

*

*

050 Météorologie

*

*

060 Navigation

Radionavigation

*

*

*

*

070 Procédures opérationnelles

*

*

080 Principes du vol

*

*

090 Radiotéléphonie

*

-

 
L’école présente les candidats aux examens officiels de l’OFAC après un pré-examen réussi.
 
La pratique
 

Evidemment, c'est la partie la plus passionnant de la formation. C'est enfin la découverte du pilotage avec le moment inoubliable du premier "solo".

 

L’examen pratique final ne peut être effectué que lorsque l’examen théorique est réussi.

PRATIQUE

PPL

RPPL

Temps de vol global (block to block)

45 h

30 h

dont seul à bord

10 h

6 h

dont sur campagne seul à bord

5 h

3 h

dont FNPT (simulateur de vol)

5 h

-

1. Formation de base

*

*

2. Procédures standard dans la zone

    d’aérodrome

*

*

3. Situations inhabituelles et procédures d’urgence 1ère partie

*

*

4. Phase d’assimilation et premiers vols seul à bord

*

*

5. Vols sur campagne 1

*

*

6. Situations inhabituelles et procédures d’urgence 2ème partie

*

*

7. Vols sur campagne 2

270 km

2 att

150 km

1 att

8. Maintien de l’assiette de vol aux moyens des instruments

*

-

9. Radionavigation, procédures de vol et ATC étendues

*

-

10. Phase de consolidation avant l’examen de vol

*

*

Validité de licence

Monde

Suisse,

Espaces G, E

 
En outre, les deux types de formation comprennent 2 vols alpins et 17 atterrissages sur 9 aérodromes extérieurs, dont 6 atterrissages sur 4 aérodromes extérieurs seul à bord.
Remarque : Le titulaire d’une licence restreinte RPPL peut effectuer des vols à destination ou au départ d’aérodromes situés à l’intérieur d’une zone de contrôle de l’espace aérien de classe D pour autant qu’il ait reçu une autorisation du service compétent du contrôle de la circulation aérienne de l’aérodrome concerné.